Quelques conseils de bon sens sur les entretiens chez McKinsey

 

Le déroulement du processus de sélection chez McKinsey est composé de trois tours. Lors du premier tour, le candidat est confronté au PST, le Problem Solving Test. Le site de McKinsey donne des informations sur cette épreuve et des exemples de sujets ici. Le PST est une épreuve informatique consistant à répondre à 26 questions visant à tester le candidat sur ses compétences quantitatives, et son business sense. Cette épreuve est clé dans votre préparation et je vous recommande d’utiliser mon ouvrage dédié au PST McKinsey, le seul en français d’ailleurs, afin de vous préparer professionnellement à cette épreuve challenging.

Livre PST McKinsey

En plus de ce test, le premier tour est également constitué d’un à deux entretiens soit en individuel, soit en groupe, soit par téléphone.
Ces entretiens incluent normalement une section fit et une section étude de cas. Lors du second tour le candidat aura deux entretiens individuels, incluant systématiquement une étude de cas. La durée de l’entretien de fit varie de cinq minutes à la durée totale de l’entretien. Cela dépend principalement de la séniorité de votre interlocuteur. Lors de mon deuxième tour chez McKinsey, j’ai eu à faire directement à un senior partner qui s’intéressait plus à connaître mes motivations que mes capacités à résoudre un cas. Par contre le processus étant extrêmement formalisée, j’ai dû passer une étude de cas supplémentaires lors de mon troisième tour pour « rattraper » le cas que je n’avais pas eu au deuxième tour. Enfin le troisième tour chez McKinsey est composé de deux à trois entretiens individuels pour lesquels l’importance du cas reste essentielle mais la partie présentation et questions prend de plus en plus d’importance. Normalement, tous les candidats d’un bureau donné doivent passer devant le partner en charge du recrutement. Ce dernier permet de s’assurer que tous les futurs consultants soient évalués, à un moment donné par une seule et même personne.

Concernant l’étude de cas à la manière McKinsey, voici une vidéo issue de l’entreprise pour aider les candidats à préparer l’épreuve. Intéressant mais évidemment largement insuffisant pour garantir le succès. Le consulting track et ma Méthode Intégrale ont été élaboré pour vous hisser à ces niveaux d’excellence.

 

Voici mes conseils pour le processus de recrutement chez McKinsey :

  1. Surtout ne négligez aucune des étapes, pas même celles que McKinsey annonce comme étant non éliminatoires – cela dépend des bureaux, pour le savoir, il s’agit de faire votre petite enquête en amont des entretiens.
  2. Préparez-vous spécifiquement pour le PST qui requiert un entraînement particulier comme je l’ai déjà dit.
  3. Assurez-vous de vous entraîner aux cas en mode McKinsey, c’est-à-dire en vous habituant à suivre les recommandations de votre interlocuteur.
  4. Ne négligez pas la partie fit. Chacun des processus de recrutement comprend à un moment donné un entretien pour tester votre motivation, votre business sense, votre perspective sur votre parcours et vos compétences. Trop de candidats font l’impasse sur une préparation d’excellence dans ce domaine. Autant le dire tout de suite, c’est éliminatoire chez McKinsey.
  5. Enfin, essayez dans la mesure du possible de ne pas être trop impressionné par les enjeux. Il arrive souvent que vos interlocuteurs ne vous aident pas beaucoup pour cela. Je me souviens par exemple d’un partner qui s’était montré particulièrement ignoble, un concentré de froideur et voir même de mépris pendant toute la première partie de l’entretien. À la fin de l’entretien, voyant que je ne m’effondrais pas, il est redevenu avenant m’a dit explicitement qu’il testait la résistance au stress des candidats de cette manière! A bon entendeur donc…