La vie chez McKinsey

 

Clairement, une journée typique de consultant chez McKinsey est constituée de nombreuses heures de travail, de levés matinaux et de longues soirées. Ceci dit, les opportunités offertes par McKinsey sortent largement du cadre du bureau.

 

Illustration de la vie chez McKinsey dans deux bureaux du réseau

 

J’ai choisi deux vidéos pour illustrer la vie chez McKinsey, dans deux bureaux que d’aucuns pourraient considérer aux antipodes: celui de Londres tout d’abord et celui de McKinsey au Lagos. Cette grande diversité de contexte de travail laisse place à une culture commune qui transparaît bien dans ces deux courts métrages.

  •  Bureau de Londres:
  •   Bureau du Lagos:
Chez McKinsey, il est aussi possible de travailler sur des projets pro bono pour des ONG, des bailleurs de fonds internationaux, puis d’être transféré d’un bureau à l’autre dans toute la planète, de bénéficier d’excellents séminaires de formation, ainsi que de formations par les pairs en termes de développement personnel. L’aspect global est ici clé. Cela signifie que l’appartenance à un bureau donné n’empêchera pas le staffing d’un consultant dans un bureau éloigné: l’entreprise raisonne vraiment de manière globale, et c’est le profil le plus adapté aux besoins du client qui sera retenu, sans arbitrage de localisation.
Bien sûr McKinsey n’est pas le cabinet le plus original mais son mode de fonctionnement permet à ses consultants d’évoluer dans un environnement particulièrement riche, et leur donne l’impression d’avoir le monde à portée de main. Le fun, la camaraderie, l’esprit ludique ne sont pas dans l’ADN de McKinsey.
Encore une fois, aucun jugement de valeur ici: certains candidats seront parfaitement à l’aide avec ce cadre formalisé à l’extrême, il n’y a aucune honte à cela. Personnellement, je me projetais dans un cadre de travail plus soft, c’est ce qui m’a conduit à rejeter l’offre de McKinsey. Il est impératif de vous faire votre opinion en connaissance de cause, car passé les émotions de la signature du contrat, la culture du cabinet sera une constante de travail qui vous accompagnera en mode continu. J’ai vu trop de consultants se tromper sur ce volet, ce qui peut se traduire par des découragements précoces dans ce métier si exigeant.

 

McKinsey mind
Chez McKinsey pourrait-on dire, tout est clair, la culture ne laisse pas place à l’ambiguïté ni à l’improvisation. Le monde sera à votre porte mais au sens propre du terme, vous devez donc être prêt à aller là où « la firme » aura le plus besoin de vous, même si c’est de l’autre côté de la planète. Chez McKinsey, c’est vraiment le « one firm » qui l’emporte sur les optimisations budgétaires inter-bureaux. Le rythme de travail n’est pas connu pour être particulièrement plus élevé que dans les deux autres cabinets top tiers. Comme toujours, le type de mission, de client et de partner influencera votre équilibre vie professionnelle-vie privée au moins autant que la culture du cabinet lui-même.
Je vous souhaite de pouvoir faire le choix d’accepter ou de refuser ce type d’offre dans très peu de temps !