Etude de cas quantitative

 

 

 

Cette catégorie d’études de cas fait des ravages chez les candidats…

Il y a plusieurs niveaux dans le concept de cas quantitatifs:

1. Le niveau de calculs basiques à savoir faire vite et bien, surtout sans se tromper

2. Les cas réellement quantitatifs, c’est à dire qui nécessitent de mettre en équation une problématique business donnée au sein d’un raisonnement construit

 

L’ennemi lors des cas mathématiques: le stress

 

Autant dire que le niveau 1) est éliminatoire. J’ai suivi plusieurs candidats qui ont échoué l’an passé au dernier tour dans des cabinets top tiers, McKinsey, BCG et Bain uniquement à cause de questions de calculs basiques.

 

Soyons clairs: vous savez calculer. Si vous avez atterri sur cette page, c’est que les carrières du conseil vous intéressent et donc, votre parcours a dû nécessairement vous former à résoudre des équations du premier degré, des calculs de pourcentages et des mises en équations basiques. Le problème, c’est que ces connaissances de base risquent de vous faire défaut le jour J. A cause du stress, de la pression il est quasi-certain que vous ne serez pas aussi à l’aise que chez vous face à votre PC pour raisonner.

 

 

consulting math

 

Dans ces conditions, il y a un niveau minimum que vous devrez tout de même assurer, quelles que soient les circonstances de vos entretiens. Il arrive par exemple que certaines interviewers soient tout simplement odieux, vous devez le savoir et ne pas vous effondrer au premier test de votre capacité à raisonner sous pression. Cela fait partie du “jeu”.

 

Parmi les compétences que vous devez démontrer en mode survie:

1. Savoir mettre en équation un problème business simple concernant les volumes, les prix et les coûts d’un produit ou d’un service

2. Être en mesure de résoudre des calculs simples de tête et avec votre papier

Pour vous entraîner à la base de la base, vous pouvez notamment regarder du côté de mon collègue de ce site américain de référence dans le monde anglophone. Pour poursuivre votre préparation, j’ai rédigé le premier chapitre de l’ouvrage consacré à la réussite aux premiers tours des entretiens pour vous permettre de vous tester sur plus de cinquante questions nécessitant de mettre en équation des raisonnements business de base.

 

En vous entraînant sur cet ouvrage, vous pourrez vérifier selon des critères simples et éprouvés si vous êtes au niveau requis pour réussir vos entretiens dans le conseil sur cette dimension. Rendez-vous dans les articles de cette section pour commencer votre entraînement sur cette dimension!

 

Découvrez la vraie difficulté des études de cas quantitatives

Dans le cadre des sessions de séminaire, de coaching individuel et des retours des lecteurs de mes livres un dénominateur commun apparaît concernant les études de cas: la partie quantitative est un redoutable outil de sélection des candidats.   Si les difficultés classiques des cas restent la capacité à structurer, à avancer avec l‟examinateur et à rentrer dans la dimension ...

Read More »

Etude de cas quantitative: maîtrisez-vous les fondamentaux?

Voici un des 50 exercices issus de l’ouvrage pour réussir vos premiers tours d’entretien dans les cabinets de conseil: l’objectif est de le réussir sans calculatrice, en décomposant votre raisonnement et sans y passer plus de 3 minutes! Autre petit test, encore plus court: Pour la petite histoire, avec encore une fois le facteur stress, je peux vous affirmer qu’environ ...

Read More »