Le Case in Point est-il un bon outil pour se préparer aux entretiens de conseil en stratégie et management?

 

Ah…le Case in Point. Si vous ne connaissez pas ce livre de préparation aux entretiens dans le conseil, c’est soit que vous venez de vous intéresser à ce chemin de carrière: vous venez d’arriver, vous n’avez donc pas encore les fondamentaux, soit que vous n’étiez pas sur cette planète les 20 dernières années!

case in point cosentino

Le Case in Point, un monument du conseil en stratégie

 

Rappelons d’abord le contexte: Marc Cosentino, c’est Monsieur étude de cas. Son ouvrage a été reconnu mondialement, notamment par les plus grands journaux Américains comme le Wall Street Journal. C’est de loin l’ouvrage le plus vendu au monde sur le conseil et l’un des best sellers sur les entretiens d’embauche en général.

A ce sujet, je tiens à préciser que c’est sans aucun doute une excellente pratique de la part des candidats à un poste de manager, quel qu’il soit, c’est-à-dire dans le conseil ou non, de s’inspirer des méthodes et techniques pour réussir les entretiens dans le conseil. Cette excellente pratique est hélas limitée au monde anglo-saxon aujourd’hui, alors pour vous chers lecteurs, c’est aussi une aubaine en France: inspirez-vous des approches et standards du conseil pour vos entretiens hors conseil, vous allez survoler votre processus de recrutement!

Pour revenir au Case in Point, son auteur est aussi l’une des légendes dans le domaine de la préparation aux études de cas. Pour moi, un candidat qui aurait ignoré cet ouvrage commettrait une faute au niveau le plus basique: celui de la culture du consulting, dont l’auteur fait partie intégrante. Hors, la culture du conseil est un élément incontournable pour réussir vos entretiens. C’est pour moi la base de la base et pour l’acquérir, cela se passe par un processus continu dont la lecture du Case In Point fait partie intégrante.

Quelques faits sur le Case in Point

 

La preuve? Le Case in Point est le livre le plus vendu sur le sujet « conseil ». Alors, bien sûr, le volume ne fait pas tout, et vous trouverez dans un prochain article, ici, toutes les raisons du monde de ne surtout pas vous reposer sur le Case in Point pour guider votre préparation aux études de cas. Mais il n’empêche que je le recommande pour des raisons spécifiques et une utilisation bien particulière, dont je vous donne les détails dans cet article là.

En plus de ses activités de préparateur aux cas du conseil, Marc Cosentino est également consultant pour de nombreuses institutions, ONG et auteur d’autres ouvrages. Il a par exemple rédigé un guide sur une manière de traiter spécifiquement les cas de marketing et un guide pour entrer dans les grandes banques d’investissement. Son ouvrage est répandu dans la plupart des universités Américaines et, du fait d’une traduction dans plusieurs langues, son usage est largement répandu dans le monde. C’est quasiment le seul livre que les candidats francophones connaissent et son seul nom est devenu une référence.

Par contre le livre ne couvre que la partie étude de cas, qui est une composante importante des entretiens, mais loin d’être suffisante pour obtenir in fine une offre d’un cabinet de conseil.