Pourquoi et comment faire carrière dans un cabinet de conseil interne à un grand Groupe?

 

Les carrières de consultants ne se limitent pas à celles du “conseil externe”. Le conseil externe, ce sont les cabinets qui vous viennent à l’esprit lorsque vous pensez “conseil”. Que ce soit McKinsey, BCG, Bain , Deloitte, Accenture etc. tous les grand noms du conseil sont des cabinets de conseil externes.

 

cabinet de conseil interne externe

Mettez-vous à la place des clients, consommateurs de conseil. Il est dans leur intérêt de reproduire en interne le maximum de compétences pour pouvoir avancer par eux-même sur nombre de sujets. Cela donne l’une des clés de compréhension de l’un des challenges du conseil: la nécessité de se renouveler pour apporter au client la plus grande valeur ajoutée. Vous devez bien comprendre qu’il ne s’agit pas ici que de mots. Si le client peut se contenter de faire du copier-coller, voire des adaptations mineures à vos recommandations pour les appliquer lui-même…il le fera, et pour beaucoup moins cher qu’en passant pas un cabinet de conseil. C’est pourquoi, le consultant doit toujours viser de nouveaux standards, pour garder un temps d’avance qualitatif sur ses clients.

Le client qui souhaite renforcer sa capacité à avancer en interne, met en place un département de conseil interne. Ce département peut avoir pour client exclusif son entreprise et ses filiales. Il peut aussi vendre ses propres prestations de conseil à des clients externes. Au sein des banques, il existe systématiquement un état major stratégique, comme au Crédit Agricole par exemple. Chaque institution, bancaire ou non, utilise une appellation qui lui est propre, je parlerai de département de conseil interne.

Comment devenir consultant interne?

 

Le chemin le plus naturel pour se retrouver consultant interne est de commencer par une expérience de consultant dans un cabinet de conseil. Typiquement, en deux années d’expérience, vous aurez une dizaine de références en termes de missions de conseil. Un scénario que j’ai vu plusieurs fois, classique donc, est de se faire débaucher par la société cliente. Le cabinet de conseil n’y voit généralement aucun inconvénient, il est en effet satisfait de placer l’un de ses anciens pour renforcer sa présence chez le client.

Généralement, si le client en vient à vous débaucher, c’est que vous étiez plutôt à l’aise dans le cadre de la mission, il y a donc de fortes chances que le secteur vous intéresse particulièrement. Un autre scénario est tout simplement de cibler ce type de postes après votre passage par un cabinet de conseil. Ces départements de consulting internes étant constitués d’anciens consultants, vous n’aurez pas de difficulté à être introduit le moment venu.

Avantages et inconvénients du conseil en interne

 

L’avantage du conseil interne réside avant tout dans le rythme de vie plus équilibré que dans les cabinets de conseil classiques. Vous travaillez chez votre client, cela simplifie beaucoup les choses. La pression est moins forte, et ce type de transition est parfois le bien venu après quelques années chargées dans le conseil en stratégie ou management. Vous n’aurez pas non plus les hauts turnover et la pression du up or out.

Enfin, c’est l’occasion rêvée de véritablement “scanner” l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Ainsi, si vous souhaitez ensuite prendre des fonctions managériales, vous aurez eu l’opportunité de véritablement vous projeter dans différents services, départements, pôles, mais aussi filiales et branches. Par contre, a priori, les challenges seront moins hauts, les standards d’excellence moins élevés, et les rémunérations et évolutions de carrière seront alignés sur les grilles de l’entreprise. Mais bon, cela s’appelle le revers de la médaille!